Savoir réagir en cas de crevaison en route

Sommaire

Il est important de savoir quels gestes adopter si une crevaison a lieu pendant que vous conduisez. Pour être paré à toutes éventualités et garder votre sang-froid, voici quelques pistes.

1. Conduite en cas de crevaison

Si vous sentez un de vos pneus éclater lorsque vous conduisez, dans la mesure du possible, ne paniquez pas et ne faites pas de gestes brusques :

  • Ne déviez pas brutalement et gardez votre trajectoire.
  • Commencez par ralentir doucement : relâchez doucement la pédale d’accélérateur et rétrogradez calmement, mais évitez de freiner avant d'avoir suffisamment décéléré.
  • Allumez vos feux de détresse.
  • Après avoir diminué votre vitesse, rabattez-vous doucement sur la droite pour atteindre une aire service ou la bande d'arrêt d'urgence, si vous ne pouvez pas faire autrement.

2. Sécuriser la zone

Dès le moment où le conducteur a un problème avec un de ses pneus, sa première préoccupation doit être de dégager la voie de circulation et de sécuriser son véhicule et ses occupants :

  • Garez votre véhicule dans un lieu sûr et dégagé avec une surface plane et suffisamment large. Sur autoroute, mettez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence.
  • Mettez un gilet de sécurité fluorescent et, si vous êtes sur une bande d'arrêt d'urgence, faites passer les autres passagers derrière la barrière de sécurité de l’autoroute.
  • Placez le triangle de signalisation en amont pour prévenir les autres automobilistes.
  • Prévenez une dépanneuse ou la gendarmerie.
  • Si la zone est totalement sécurisée et qu’il n’y a pas de dégâts corporels et matériels (autres que le pneu crevé), vous pouvez éventuellement le changer.

Bon à savoir : le décret n° 2018-795 du 17 septembre 2018 a instauré l'obligation, pour les conducteurs, de réduire leur vitesse et de s'éloigner à l'approche de véhicules en détresse. Tout manquement à cette obligation est passible d'une amende prévue pour les contraventions de 4e classe (article R. 412-11-1 du Code de la route).

Consulter la fiche pratique

3. Faire réparer ou changer le pneu crevé dès que possible

Une roue de secours n'est pas faite pour être utilisée pendant longtemps :

  • soit parce que ce n'est pas une véritable roue (galette, runflat...) ;
  • soit parce que, même en étant une vraie roue, sa pression peut être différente de celle des autres roues (roues de secours, kit de crevaison...).

Dans ces conditions, le risque d'avoir un accident est très important. Avec une roue de secours, vous ne devez pas dépasser les 80 km/h.

Dès que possible, rejoignez une station-service ou un garage pour faire changer votre roue.

4. Se préparer aux risques de crevaison

Vérifiez régulièrement que vous disposez du matériel nécessaire pour changer une roue en cas de besoin, spécialement si vous prenez la route des vacances. Dans votre voiture, vous devez avoir :

  • triangle et gilet de signalisation (obligatoire dans chaque véhicule) ;
  • roue de secours ;
  • cric ;
  • bombe anti-crevaison ;

Vous pouvez aussi décider d’installer des pneus runflat sur votre voiture (ils permettent de rouler à plat).

Important : il est nécessaire de contrôler régulièrement la pression de la roue de secours !

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider